Pour recevoir la totalité des 3 pages, faire un don de 1,50€ (voir les modalités page d'accueil)

La possibilité, la probabilité, l'approximation peuvent être exprimées en allemand

1) au moyen des verbes de mode ;
2) au moyen d'adverbes ;
3) au moyen de particules modales avec un futur simple ;
4) au moyen du futur antérieur (Futur II), souvent renforcé par une particule ou un adverbe.

1. L'emploi des verbes de mode

Ces verbes sont : können, mögen, dürfen et müssen.
Le verbe mögen peut exprimer une possibilité que l'on admet, souvent dans une concessive, ou encore une approximation dans une indépendante ou une principale.
Le verbe dürfen exprime à l'indicatif la possibilité liée à une autorisation, et la probabilité au subjonctif II.
Le verbe müssen exprime la très grande probabilité à l'indicatif, et, au subjonctif II, l'étonnement de voir une grande probabilité non réalisée.

a) Expression de la possibilité :

Il peut certainement résoudre ce problème en l'espace de 15 jours.
Er kann bestimmt dieses Problem innerhalb von 14 Tagen lösen.

UNE PARTIE MANQUE


b) Expression de la probabilité :

Il neige, mais il devrait être déjà arrivé à Mayence, ne soyez pas si inquiets.
Es schneit, aber er dürfte schon in Mainz angekommen sein, seien Sie nicht so besorgt.

UNE PARTIE MANQUE


c) Expression de l'approximation :

Elle pouvait avoir 18 ans, était blonde et ravissante. J'étais fasciné.
Sie mochte 18 Jahre alt sein, war blond und bildhübsch. Ich war fasziniert.

2. L'emploi d'adverbes

L'expression de la possibilité hypothétique s'appuie sur deux adverbes majeurs : vielleicht et möglicherweise.
La probabilité s'exprime facilement au moyen des adverbes wahrscheinlich, vermutlich, voraussichtlich. L'approximation utilise les adverbes rund, etwa, circa (en abrégé : ca), ungefähr, an die.

a) Expression de la possibilité :

Ils semblaient fatigués ; peut-être voulaient-ils se reposer sur la terrasse.
Sie sahen müde aus; vielleicht wollten sie sich auf der Terrasse ausruhen.

UNE PARTIE MANQUE


b) Expression de la probabilité :

Elle a vraisemblablement décidé d'interrompre son congé.
Sie hat wahrscheinlich beschlossen, ihren Urlaub abzubrechen.

UNE PARTIE MANQUE


c) Expression de l'approximation :

La réparation coûtait en gros 500 euros, c'était vraiment exagéré.
Die Reparatur kostete rund 500 Euro, es war wirklich übertrieben.

UNE PARTIE MANQUE



3. L'emploi des particules modales avec un futur simple

Ces particules, dites aussi illocutoires, sont des conjonctions, adjectifs ou adverbes, qui apportent une nuance à l'énoncé (ici, la probabilité afin de rassurer) sans rapport avec le sens initial. Elles n'ont pas toujours un équivalent français.
Nous utiliserons ici wohl, doch wohl, schon.

Ne t'inquiète donc pas, il va trouver ton message.
Mach dir bloß keine Sorgen, er wird wohl deine Botschaft finden.

UNE PARTIE MANQUE


4. L'emploi du futur antérieur

Le futur antérieur (Futur II) permet également d'exprimer l'hypothèse, la possibilité, voire la grande probablilité concernant un fait passé ; le sens est souvent explicité par l'ajout d'une particule (wohl, gewiss, sicher…) ou d'un adverbe (vermutlich, vielleicht…).

Il se sera endormi et n'aura pas entendu le téléphone.
Er wird eingeschlafen sein und das Telefon nicht gehört haben.

UNE PARTIE MANQUE




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement