Questions traitées dans ce chapitre :

0. La réforme de l’orthographe (cliquer ici)
1. Les particularités des déclinaisons (cliquer ici)
2. Démonstratifs et interrogatifs (cliquer ici)
3. Adjectifs-pronoms indéfinis (cliquer ici)
4. L'emploi de l'article défini (cliquer ici)
5. Le pluriel des substantifs (cliquer ici)
6. L'infinitif et la proposition infinitive (cliquer ici)
7. L'emploi de l'auxiliaire sein ou haben (cliquer ici)
8. La conjugaison des verbes faibles (cliquer ici)
9. La conjugaison des verbes forts (cliquer ici)
10. L'impératif (cliquer ici)

La fonction "recherche" permet de retrouver, dans l'ensemble de la rubrique, tout ou partie d'un mot allemand.

Pour recevoir la totalité des 27 pages, faire un don de 9€ (voir les modalités page d'accueil)

0. L’orthographe nouvelle du 1er août 2006

L’ultime réforme de l’orthographe, entrée en vigueur le 1 août 2006 et destinée à améliorer la première réforme d’août 1998, demande de faire à nouveau le point sur l’orthographe allemande.

I. Emploi du ß et du double s

Une voyelle brève est toujours suivie de deux s, le ß suit toujours une voyelle longue ou une diphtongue :
dass, der Fluss, er isst, ihr esst, nass, missverstehen, ihr wisst ; du weißt, weiße Sachen, Preußen…

* On notera que le ß se transforme en SS dans un mot écrit en majuscule : PREUSSENS GLORIA.

II. Majuscules, minuscules

1 Règle générale : Les substantifs, les noms propres, les noms de famille prennent une majuscule ; toutes les autres catégories grammaticales prennent une minuscule :

Der Franzose, Lateinamerika, die Müllers; lesen, schön, heute, drei.

a) La majuscule est de règle pour les mots autres que les substantifs quand ils sont le premier élément d’un mot composé avec trait d’union :

der Trimm-dich-Pfad, der A-Capella-Chor, die S-Kurve…

* Quelques abréviations conservent cependant la minuscule :
die km-Zahl, die pH-Wert-Bestimmung,
der dass-Satz, der i-Punkt


b) Quand on parle d'une langue, on met une majuscule :

Wir haben uns auf Deutsch verständigt.
Kann er Deutsch? Dieses Wort existiert im Deutschen nicht.


* mais l'adjectif / l'adverbe prend une minuscule :
Er hat deutsch geschrieben. Das ist typisch deutsch!

2 On met une majuscule au pronom "Sie" de vouvoiement et à tout mot commençant une phrase. Le point est toujours suivi d'une majuscule, les deux-points sont suivis d'une majuscule en cas de rupture de l'énoncé, et d'une minuscule s'il y a continuité :

Sie haben vieles zu erzählen, sagten Sie. Ich möchte Sie sprechen. Sofort.
Ich bin einem Bekannten begegnet: deinem Onkel.
Alle waren überrascht: Der Vater war sprachlos, die Mutter musste sich setzen.


3 Prennent une majuscule :

a) les substantifs employés dans une locution de temps :
heute Morgen; gestern Nachmittag, morgen Mittag (mais : um drei Uhr nachmittags)

b) les substantifs et beaucoup d'adjectifs employés dans des locutions figées:

im Allgemeinen (en général, en règle générale)
den Kürzeren ziehen (avoir le dessous)
auf dem Laufenden halten / bleiben (tenir / rester au courant)
es ist das Beste, wenn du dich entschuldigst (la meilleure chose à faire est de t'excuser)
im Großen und Ganzen (en gros, dans l'ensemble) war es gelungen.
Rad fahren
(faire du vélo ; mais : radfahrend…)
Ski fahren, laufen (faire du ski)
Maschine schreiben (taper à la machine)
zum ersten Mal (pour la première fois)
Diese Musik gefällt Jung und Alt (aux jeunes comme aux vieux)
Die Miete ist am Ersten jedes Monats zu bezahlen (le premier du mois)
Fürs Erste wollen wir essen gehen (Dans un premier temps / pour commencer…)

4 Certains substantifs prennent une minuscule dans plusieurs locutions courantes :

Es tut mir leid (je suis désolé)
Das bisschen Geld gebe ich dir (je te donne le peu d’argent que j’ai)
Mir ist bange ; mir wird angst (j'ai peur)
Das tut mir weh (cela me fait mal)
Sein Spiel ist klasse! (son jeu est génial)
und infolge einer Panne… (par suite d'une panne)
Mir ist das alles leid (j’en ai assez de tout ça)
Er ist daran schuld (c’est de sa faute)
Die Firma ist pleite (la firme est en faillite)
Das ist mir recht (cela me convient)

** Deux formes sont possibles avec :

- Recht / recht haben, geben (avoir, donner raison) ; Unrecht / unrecht haben (avoir tort)
- aufgrund / auf Grund zahlreicher Beschwerden… (en raison de nombreuses plaintes…)
- anstelle / an Stelle ; mithilfe / mit Hilfe ; vonseiten / von Seiten ; zugunsten / zu Gunsten.
- Wir sahen das Feuer von weitem / Weitem.
(de loin)
- Die Sache wird binnem kurzem / Kurzem erledigt (l‘affaire sera réglée sous peu)

c) Les adjectifs suivant etwas, nichts, viel, wenig, all.. :
etwas Schönes, nichts Neues, viel Gutes, wenig Angenehmes; alles Gute!


* mais en minuscule : etwas anderes. Es ist alles andere als praktisch (ce n'est pas du tout pratique).

5 Un adjectif, un verbe, un adverbe utilisé comme substantif prend la majuscule :

ein Kranker, der Verletzte ; das Lesen und Schreiben lernen ;
er sagte mir Folgendes ; auf das Wie kommt es an
(c'est la manière, la façon d'agir qui importe) ; es ist das Beste, was ich je gelesen habe ;
das ist Sache des Einzelnen
(c'est l'affaire de chacun) ;
nach langem Hin und Her (après bien des tergiversations);
er hatte eine Eins in Deutsch (il a eu un 16/20 en allemand)…

6 Dans une lettre, l'adjectif ou l'adverbe de l'en-tête prend une majuscule ; le premier mot de la lettre prend une majuscule si l'en-tête se termine par un point d'exclamation (assez familier, et donc réservé aux amis, aux gens que l'on connaît bien), une minuscule s'il y a une virgule. Les pronoms personnels et possessifs représentant l'interlocuteur peuvent avoir une majuscule ou une minuscule :

Lieber Paul!
Seit Monaten denke ich daran, Dich / dich einzuladen…

Sehr geehrte Damen und Herren,
im Juli dieses Jahres…


7 Les adjectifs de lieu se terminant par -er prennent une majuscule :

Der Schweizer Käse, das Brandenburger Tor, der Berliner Zoo, die Berliner Mauer, das Schengener Abkommen.

8 Les adjectifs faisant partie d'un concept géographique, linguistique, culturel ou historique précis prennent très souvent une majuscule :

der Nahe Osten (le Proche-Orient)
der Atlantische Ozean (l'océan atlantique)
die Französische Revolution (la Révolution française)
die Rote Armee (l'Armée Rouge)
die Goldenen Zwanziger (la prospérité des années vingt)
die Deutsche Mark (le deutschemark)
der Dreißigjährige Krieg (la guerre de trente Ans : 1618-1648 )
das Deutsche Reich (1871-1933) (le Reich allemand)
die Deutsche Bahn AG (1994) (les Chemins de Fer allemands, SA)
das Deutsche Museum in München (célèbre musée des sciences)
der Norddeutsche Bund (1867) (l'Alliance de l'Allemagne du Nord)
der Erste, Zweite Weltkrieg (la Première, Seconde guerre mondiale)
die Europäische Gemeinschaft / Union (la Communauté / l’Union européenne)
Karl der Große (Charlemagne)
der Eiserne Vorhang (le Rideau de Fer : expression de Churchill)
die Große Koalition (1966-1969 ; 2005 (la Grande Coalition : CDU SPD)
die Dritte, Vierte Welt (le tiers-monde, le quart-monde
der Kalte Krieg (la guerre froide)

* Mais on écrira : der saure Regen (les pluies acides), die sanften Technologien (les technologies douces), weiche Drogen (des drogues douces) , der faire Handel (le commerce équitable), die nachhaltige Entwicklung (le développement durable)

III. Expression en un mot ou plusieurs mots

1 Avec un verbe, on écrit en un seul mot à l’infinitif :

a) tous les verbes ayant comme préfixe einander, précédé lui-même d’un autre élément (aufeinander, durcheinander…) :
alles durcheinanderbringen, sich mit etwas auseinandersetzen,
etc.

b) tous les verbes ayant comme préfixes : gut, fest, leicht, los, richtig, schwer, tot, voll, weg, weh, weiter, wohl, zufrieden :

guttun, festbinden, leichtfallen, loswerden, richtigstellen, schwerfallen, totschlagen, volltanken, wegschmeißen, wehtun, weiterentwickeln, wohltun, sich mit etwas zufriedengeben…


2 Deux formes sont possibles avec :

bekanntgeben / bekannt geben ;
bekanntmachen / bekannt machen ;
mit etwas fertigwerden / fertig werden ;
sich frischmachen / frisch machen ;
etwas übelnehmen / übel nehmen ;
verlorengehen / verloren gehen.


3 On écrit aussi en un seul mot les verbes dont le premier élément a perdu sa qualité de substantif, tels que :

leidtun, eislaufen, kopfstehen, nottun, standhalten, wundernehmen.

4 Avec certains substantifs utilisés comme préfixes, deux formes sont possibles :

Staub saugen / staubsaugen ; Acht geben / achtgeben ; Halt machen / haltmachen ; Maß halten / maßhalten ; Dank sagen / danksagen…

** Une double forme des substantifs est également possible dans des expressions plus complexes telles que :

die ganze Kultur kann daran zugrunde / zu Grunde gehen (…qui peut en périr) ;
im Stande / imstande sein (être en mesure de) ;
zu Stande bringen / zustande bringen (mener à bien) ;
in Frage stellen / infrage stellen (mettre en question) ;
zu Hause bleiben / zuhause bleiben …


5 Avec plusieurs verbes dits « résultatifs », le préfixe peut être attaché ou séparé :

blank putzen / blankputzen ; klein schneiden / kleinschneiden ;
kaputt machen / kaputtmachen ; leer essen / leeressen…


6 Avec deux verbes dont le second est bleiben ou lassen, les deux verbes sont séparés, sauf si le bloc est employé dans un sens figuré :

Die Gruppe wollte sitzen bleiben. Der Junge muss sitzenbleiben (= wird nicht versetzt : redouble).
Sie hat die Tasse fallen lassen. Er wir uns doch nicht fallenlassen!


* Cela vaut aussi pour kennen lernen :

Sie werden ihn morgen kennen lernen. Du wirst bald seine Arbeitsweise kennenlernen.


7 Les combinaisons avec le verbe sein sont toutes en deux mots :
beisammen sein, fertig sein, los sein, vonnöten sein, vorbei sein, vorhanden sein, vorüber sein…

8 Les adjectifs ou participes formés de plusieurs éléments s’écrivent le plus souvent en un seul mot :

hochdekoriert, hochempfindlich, wohlverdient, alleinstehend, naheliegend, radfahrend, teilgenommen, todmüde, angsterfüllt, freudestrahlend, lebensfremd, schwerkrank…

9 Certains mots composés peuvent être écrits en un ou deux mots ; on pourra dire :

Sie war eine nette, allein erziehende / alleinerziehende Mutter.
Die Rat suchenden / ratsuchenden Nachbarn kamen um Mitternacht zu mir.
Es waren schwer verständliche / schwerverständliche Sätze.


* Quand il est souligné ou mis au comparatif, le premier élément est toujours séparé :

Es waren besonders schwer verständliche Worte.
Die schwerer kranken Soldaten lagen abseits.


1. Particularités des déclinaisons

1 On ne décline pas ein :
a) quand il s'agit de l'expression de la quantité suivie d'un autre adjectif numéral ;
b) devant Uhr pour exprimer une heure ;
c) dans l'expression ein und derselbe / dieselbe / dasselbe :

Sie fliegen in ein oder zwei Monaten nach Japan. (a)
Er wird uns in ein oder zwei Wochen anrufen. (a)
Wir könnten uns nach ein Uhr vor dem Kino treffen? (b)
Im Grunde befassen sich beide Forscher mit ein und demselben Thema. (c)
Bundeskanzler und Bundespräsident waren ein und derselben Meinung (c).


2 L'expression was für ein (quelle sorte de) suit la déclinaison imposée par la fonction ou la préposition qui précède :

Mit was für einem Videorecorder hast du den Film aufgezeichnet?
Du Lügner! Was für ein Freund bist du denn?


3 On décline les adjectifs cardinaux zwei et drei au génitif pluriel quand cela est nécessaire :
Nach den Aussagen zweier Reisenden / Reisender wurde der Schaffner beschimpft.

UNE PARTIE MANQUE

2. Pronoms démonstratifs, interrogatifs, relatifs

1 Les pronoms démonstratifs sont :
a) der, die, das ;
b) derjenige, diejenige, dasjenige ;
c) dieser, diese, dieses ;
d) jener, jene, jenes ;
e) derselbe, dieselbe, dasselbe ;
f) solcher, solche, solches
(un tel, une telle, de tels).

a) le pronom der, die das (celui(-ci), celle(-ci-)) a la même déclinaison que l'article sauf au génitif singulier et pluriel, et au datif pluriel :

génitif masculin et neutre : dessen ; féminin : deren ;
génitif pluriel : deren et derer ; derer fait référence à des éléments non encore mentionnés ; datif pluriel : denen.

Siehst du den dort? Es ist mein Onkel!
Er spricht mit dem, der uns eingeladen hat.
Er fragte Dieter und dessen Freund, Maria und deren Sohn.
Das Haus derer, die die Fabrik besitzen.
Die Nachbarn und deren Kinder.
Wir haben denen geholfen, die uns darum gebeten haben.


UNE PARTIE MANQUE


3. Adjectifs-pronoms indéfinis

1 Les adjectifs-pronoms indéfinis se divisent en deux groupes :

a) certains doivent être considérés comme des adjectifs, donc les adjectifs qui suivent ont la même terminaison qu'eux. Il s'agit de : einige, folgende, viele, wenige, mehrere, manche :

Viele fremde Frauen waren da.
Einige alte Menschen standen auf dem Platz.


UNE PARTIE MANQUE
3

4. L'article défini

1 Les noms de pays du genre neutre ne prennent pas l'article défini ; c'est aussi le cas des villes, qui sont toujours du genre neutre. Seule la ville de La Haye était jadis du masculin, aujourd'hui figé en Den Haag.
Mais quelques régions de genre neutre prennent l'article : das Elsass, das Rheinland, das Saarland, das Burgenland (en Autriche) :

Sie kommen nach Belgien zurück, aber über das Rheinland.
In Freiburg und im Elsass hatte er gute Freunde.


2 Quand les noms de pays de genre neutre ou de villes sont accompagnés d'épithètes ou de complément, l'article défini apparaît :

Der Soziologe beschreibt das Deutschland der 60er Jahre.
Das alte Berlin ist sehr romantisch und wirklich sehenswert.



UNE PARTIE MANQUE


5. Le pluriel des substantifs

1 Les formes du pluriel sont nombreuses (une trentaine). Les règles que l'on peut y déceler comportent tellement d'exceptions que leur assimilation ne semble guère pertinente. Restent quelques repères :

a) Les substantifs se terminent au datif pluriel par n ou en, sauf ceux ayant le diminutif lein (das Blümlein, mit den Blümlein) et ceux d'origine étrangère qui forment le pluriel en ajoutant un s à tous les cas : das Echo, die Echos ; die Bar, die Bars.


6. L'infinitif et la proposition infinitive

1 L'infinitif sujet, employé seul, n'est pas précédé de zu. L'ajout de zu est facultatif si d'autres éléments complètent l'infinitif en tête de phrase ; dans les deux cas, on ne met pas de virgule après l'infinitif. Le zu est en revanche obligatoire avec un infinitif sujet placé en fin de phrase :

Wandern machte ihnen Spaß.
So etwas (zu) reparieren ist umständlich.
Es war nicht gerade einfach, ihm auszuhelfen.


UNE PARTIE MANQUE

7. Auxiliaire sein ou haben ?

L'emploi de l'auxiliaire sein ou haben au parfait (passé composé) et au plus-que-parfait n'est pas toujours facile.

1 Règle de base : demandent l'auxiliaire sein les verbes qui à la fois sont intransitifs (sans complément direct à l'accusatif) et expriment un mouvement, une direction, un changement :

Er ist an der letzten Station ausgestiegen.
Sie sind über die Mauer gesprungen.


UNE PARTIE MANQUE

8. Conjugaison des verbes faibles et irréguliers

1 Les verbes dont le radical se termine par d,m,n,t forment le présent de l'indicatif avec -est, -et :

Du badest zu lange. Er atmet wieder.
Sie zeichnet die Landschaft. Ihr arbeitet sehr gut.
Was antwortest du darauf ?


*
UNE PARTIE MANQUE

9. Conjugaison des verbes forts

1 On se rappelle que tous les verbes forts ont deux caractéristiques :

a) le prétérit est formé par changement de la voyelle du radical ;
bleiben : ich, er blieb ; kommen : ich, er kam.

* exception : backen (cuire au four) : ich, er backte.

UNE PARTIE MANQUE


10. L'impératif

A) Le tutoiement au singulier :

1 La forme verbale de base s'obtient en enlevant le -n final de l'infinitif :
lernen, schweigen : lerne und schweige!

2 Si le verbe ne se termine pas par -en, on rajoute un e, qui ne sera jamais omis :
ärgern, verbessern : Mensch, ärgere dich nicht und verbessere den Fehler!

 

UNE PARTIE MANQUE


Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement